Le loup et la bergère

Sommaire

  1. Le loup en général
  2. La bergère et son troupeau
  3. Situation 2013-2014
  4. situation 2015...
  5. Situation 2016
  6. Conclusion

Le loup... Qui, que, quoi ???

Selon Vikipédia : L’Anthropomorphisme est le fait de conférer des propriétés (comportementales ou morphologiques) spécifiquement humaines à des sujets ou des objets non-humains.

Un bel animal, intelligent, parfaitement sauvage, ne pas laisser à portée des enfants. Ne pas lui attribuer des sentiments humains. Il vit sa vie de loup.

Je reçois souvent par Internet des PPS traitant des rapports et des sentiments humains avec les animaux, ainsi que des PPS sur la nature, l'environnement et l'écologie.

Le loup

Par exemple récemment un PPS sur le loup. L'auteur, de sexe féminin, exposait à propos du loup qu'il était son animal préféré, notamment parce qu'il était loyal, qu'il avait le sens de la solidarité et de la famille.

Ainsi cette honorable "Madame" prêtait au loup des sentiments calqués sur ceux de l'être humain.

Loyal ? Le loup, ce mot n'a déjà que bien peu de sens chez certains de nos humains, mais que sait-on des pensées du loup ? La loyauté, est un concept moral et abstrait, je l'ai apprise par le langage de ceux qui m'ont parlé. J'imagine Dame louve ou Père loup expliquant à leur progéniture la loyauté...

En fait ce que loup apprend c'est un comportement de solidarité inscrit dans la vie de la meute. Ce comportement est dicté par des règles de survie, qui ont fait leurs preuves. Dans la meute point de démocratie, point d'individualité. La position hiérarchique de chacun est déterminée en fonction de son utilité au groupe et de sa force. Si un jeune loup veut devenir le chef, il affrontera, en un combat, le chef actuel, il le détrônera et aura droit de saillie sur les femelles. Il conduira la meute et définira les ordres hiérarchiques. Par exemple tel loup pourra manger en seconde position et ainsi de suite. Cet ordre rigoureux est nécessaire à la survie du groupe. Si l'un des loups veut faire preuve, d'originalité ou de désobéissance il sera châtié, voire exclu du groupe.

Oui l'entraide existe, ainsi que les stratégies élaborées pour trouver la nourriture, encercler un troupeau de moutons, défendre un membre de la meute qui serait attaqué. C'est la loi de la nécessité pour perpétuer l'espèce.

Ces comportements existent aussi chez l'homme dans les tribus primitives et aussi dans certaines hordes barbares de banlieues, ou dans les gangs et les mafias. Le chef est chef parce qu'il est le plus fort (et aussi le plus malin) il a droit de cuissage, il rend la justice, il châtie, il dirige la horde. Et, un jour, il tombe vaincu par un candidat qui veut sa place.

A contrario ! Certains écrivent que les loup sont cruels parce qu'ils égorgent 12 à 15 moutons pour n'en dévorer qu'un ou deux. La cruauté est aussi un concept abstrait moral qui s'apprend par l'exemple et par le langage. Les loups égorgent autant de moutons qu'ils peuvent parce que c'est leur manière de procéder : d'abord faire provision de nourriture, puisqu'elle abonde. Ensuite la meute consomme ce qu'elle peut jusqu'à satiété. S'ils connaissaient le congélateur je suppose qu'ils l'utiliseraient. Quand n'il y a qu'un ou deux moutons ils n'en égorgeront jamais plus. C'est le principe du ramassage de ce qu'on trouve. Le loup ne compte pas les moutons qu'il égorge. Il n'a pas reçu d'idées sur la cruauté.

Ces comportements existent aussi chez des hommes et de façon plus artificielle : génocides, supplices, guerres. Mais quand l'homme extermine un autre groupe, ou fait souffrir volontairement, cela ne répond pas toujours à la simple nécessité de se nourrir. D'ailleurs dans bien des sociétés humaines ce qui apparaît cruel chez un occidental de formation à base chrétienne peut apparaître très normal chez un autre peuple éduqué différemment. Exemple : L'égorgement chez certains peuples est le reliquat d'un sacrifice rituel. Il est donc normal chez ce peuple. Pourtant il horrifie bien des âmes sensibles occidentales qui le déclarent cruel.

Bref! Bien des personnes prêtent aux animaux des actions, des pensées ou des comportement calqués sur les pensées humaines d'occident. C'est cela faire de l'anthropomorphisme. Et elles font dans le même temps de l'anthropocentrisme.

Selon Vikipédia L’anthropocentrisme est une conception qui considère l’homme comme le centre de l’univers.

La bergère...

Le col de Bellard, 2223m alt., sommet de l'alpage de Longecombe, à Saint Sorlin d'Arves (Savoie) Cliquer pour plus d'informations. Le 13 Août 2001 je me promenais dans les alpages de Longecombe à Saint Sorlin d'Arves (Savoie). Ces alapages immenses sont à plus de 2000 m d'altitude.

Il y avait un bergère, belle fille hâlée, âgée d'environ 25 ans, vêtue comme une bergère d'alpage. A ses pieds 4 ou 5 chiens de la race habituelle des meilleurs chiens bergers (Border Collie). Son petit troupeau était d'environ 600 moutons, dispersés sur 1 km².

Lorsque j'arrivais au sommet de l'alpage au col de Bellard, altitude 2233m, je vis une petite tente de camping, entourée d'une clôture électrique. Intrigué, je redescendis pour m'enquérir auprès de la bergère de l'usage de ladite tente.

Elle m'expliqua qu'il s'agissait de fervents de la réintroduction du loup qui venaient passer les nuits ici pour surveiller (et protéger ?).

Je lui dis "Mais comment font-ils pour dormir ici". Elle me répondit "Ils sont venus quelque temps, mais ici il n'y a que l'eau froide des torrents pour se laver, quand éclate un orage c'est difficile à supporter, et la nuit à ces altitudes il pleut, voire il neige, et les températures peuvent descendre à 0°C. Maintenant ils ne viennent plus".

Chien de berger Border Collie Et le loup dans tout cela  ? Demandais-je. Elle m'expliqua que ses moutons avaient été victimes d'une attaque de loups. Maintenant ils n'étaient plus les mêmes, ils étaient traumatisés et craintifs. Ils étaient marqués par la frayeur de la course poursuite que leurs avaient infligés les carnivores. Elle m'expliqua aussi qu'elle ne pouvait intervenir sur une attaque de loups à 1 Km. Que ses chiens (qui n'étaient pas des "Pâtous" mais des "Border Collie") n'avaient rien pu faire, face à des loups.

Et le pâtou dans tout cela ?
pâtou
Le chien de montagne des Pyrénées ou montagne des Pyrénées ou patou ou pâton ou pastou (occitan : pastor) est une race ancienne de chien de berger, utilisé dans les Pyrénées pour la protection des troupeaux contre les attaques des prédateurs. Chien de grande taille, fortement charpenté, à poils longs et robe blanche, il est mentionné dans des écrits dès le xive siècle et le standard de race est fixé au début du xxe siècle.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Chien_de_montagne_des_Pyr%C3%A9n%C3%A9es
Le pâtou est un chien de défense d'un territoire où vit le troupeau et le berger. Hélas il attaque aussi les randonneurs qui sont, pour lui, des intrus. Les plaintes et procès sont nombreux. Et pourtant le randonneur fait aussi partie de l'activité économique. Ce chien subventionné pose aussi de sérieux problèmes.


Au col d'Ornon (alt. 2000m environ) sur un autre versant de Saint Sorlin d'Arves un berger garde seul un troupeau de 1800 moutons. Impossible de parer à une attaque de loups.

Cette idée de la réintroduction (ou de la protection) du loup m'a toujours été incompréhensible. Nos ancêtres ont mis des siècles pour éradiquer ce prédateur. Et des esprits fantasques rêvent et agissent pour sa réintroduction. Pourquoi ? Quel intérêt ? Pour quel plaisir ? Les moutons et bergers qui participent à l'environnement ont eux aussi le droit de vivre en paix. Tout cela me paraît bien artificiel et très intellectuel. Idem pour l'ours des Pyrénées. Dans notre société il me semble qu'il existe des problème plus cruciaux que de se mobiliser pour ramener un animal disparu. Si ces militants aimaient la vie pastorale et naturelle ils ne pourraient pas maintenir leurs théories que je suppose idéologiques, citadines et touristiques ? Ils veulent un monde, une nature, leur nature, selon leur fantasme (un caprice ?) fusse au point d'ennuyer un grand nombres de personnes inoffensives qui n'ont rien demandé, sauf de vivre avec leur travail, comme nos ancêtres l'ont fait depuis des milliers d'années. Notre corps n'est pas très extensible et "Plus la tête est dans les nuages moins les pieds sont sur terre".

Ainsi va la vie... Nous avons toujours une tendance socioculturelle, à prêter aux animaux des critères humains : Il y avait "le méchant loup" (il n'est ni gentil, ni méchant, il est loup avec son comportement de loup). Il y a le gentil chien, le gentil lapin, le tigre féroce, le vilain singe, la perfide vipère, etc. Ces êtres vivants, plus ou moins intelligents selon leur degré d'évolution, sont d'un autre monde terrien que le nôtre. Ils ont leur conditionnement et nous le nôtre, respectons les tels qu'ils sont. Notre civilisation nous a modelés pour prêter aux animaux des caractéristiques ou des sentiments humains.

De grâce ! N'en rajoutons pas.


Et en 2013-2014 Où en sommes nous ?

En fait, c'est très simple, le loup, protégé, continue son expansion territoriale. En cette période de rigueur budgétaire, nous, citoyens, continuons de contribuer aux indemnisations des éleveurs. Est-ce bien une priorité ? Dans l'intérêt général de qui ? Pour le plaisir ou la fantaisie de qui ? (Je n'en écris pas plus...).

Le loup continue d'étendre son territoire en France

Le Monde.fr avec AFP et Reuters | 23.04.2014 à 09h58 • Mis à jour le 23.04.2014 à 13h29

http://www.lemonde.fr/planete/article/2014/04/23/le-loup-continue-d-etendre-son-territoire-en-france_4405637_3244.html#xtor=RSS-3208

Un loup a été identifié pour la première fois dans le département de la Meuse, à 250 kilomètres de Paris, trois ans après sa réapparition dans les Vosges, en région Lorraine, a annoncé mardi 22 avril la préfecture de la Meuse.

Le canidé a été photographié le 18 avril par un appareil automatique de l'Office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS), après plusieurs attaques de troupeaux enregistrées depuis octobre 2013 dans le sud du département.

Canis Lupus (= nom scientique du loup) qui est également présent dans le Jura, semble poursuivre sa marche vers le nord et l'ouest de la France. Le 31 janvier 2014, le cadavre d'un adulte tué par balle a été découvert par un chasseur à Coole, dans la Marne, soit à 160 kilomètres de Paris.



"La population de loups croît en France à un rythme de 20 % par an"

LE MONDE | 24.10.2013 à 12h15 • Mis à jour le 25.10.2013 à 14h31 |

Propos recueillis par Audrey Garric
http://www.lemonde.fr/planete/article/2013/10/24/la-population-de-loups-croit-en-france-a-un-rythme-de-20-par-an_3502152_3244.html

En Champagne, le loup sème la colère dans les plaines


LE MONDE | 24.10.2013 à 12h13 • Mis à jour le 24.10.2013 à 19h02 |
Audrey Garric

http://www.lemonde.fr/planete/article/2013/10/24/le-loup-etend-son-territoire-et-seme-la-colere-dans-les-plaines_3502151_3244.html
Dans les prés, des brebis gisent, dépecées et éventrées. Certaines se traînent avec difficulté, deux côtes ou le gigot rongé. Beaucoup ont des morsures à la gorge, là où le prédateur les attrape. Bilan : six brebis moribondes et 17 blessées. "On a passé deux jours à les recoudre et faire des constats, raconte Michèle Boucley. C'est très dur psychologiquement. Maintenant, on a peur tous les matins." En l'espace de trois mois, son cheptel de 1 300 bêtes essuiera huit attaques.

2014----------

La population de loups en France atteint plus de 300 individus

Le Monde.fr10.06.2014 à 16h47 • Mis à jour le 10.06.2014 à 18h07 |

C'est un chiffre sensible, tant partisans du loup et opposants n'en finissent pas de montrer les crocs. La population de Canis lupus a maintenant atteint 301 individus en France, contre 250 lors du dernier comptage, selon les dernières données du réseau Loup-Lynx de l'Office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS) qui doivent être publiées dans le Bulletin du réseau de juillet, et que Le Monde a pu se procurer.

Le taux de croissance de l'espèce, revenue naturellement dans les Alpes en 1992 après avoir disparu en 1930, massivement chassée et empoisonnée, reste de 20 % par an en moyenne.



2014 Enfin un espoir

Le Monde

Les éleveurs pourront abattre des loups sous certaines conditions

Le Monde.fr avec AFP | 10.07.2014 à 06h26 • Mis à jour le 10.07.2014 à 06h50

http://www.lemonde.fr/planete/article/2014/07/10/les-eleveurs-pourront-abattre-des-loups-sous-certaines-conditions_4454322_3244.html#xtor=RSS-3208

L'Assemblée nationale a autorisé, jeudi 10 juillet 2014, les éleveurs à abattre des loups dans certaines zones du territoire et à certaines conditions, vu que la convention de Berne, signée par la France, les classe en espèce strictement protégée.


2015 ça continue...

A Saint Sorlin d'Arves, des éleveurs ou bergers de moutons n'osent même plus faire paturer leur bétail dans certaines zones en altitude. Les attaques sont trop nombreuses. En outre des moutons "paniqués" par l'attaque chutent depuis des barres rocheuses, et, n'étant pas victimes directes du loup l'indemnisation n'est pas acquise.

Qui est prioritaire ? Celui qui vit de son travail ou le loup qui grève les finances publiques en grande difficulté (nous payons tous des impôts et ceux qui pensent ne pas en payer paient quand même la TVA). Combien de temps durera encore cette fantaisie d'intellectuels ?

La presse :


Ci-dessous le Dauphiné Libéré du dimanche 19 Juillet 2015.

Dauphiné Libéré du dimanche 19 juillet 2015


Le Dauphiné Libéré Hautes Alpes

http://www.ledauphine.com/hautes-alpes/2015/07/28/le-maire-autorise-les-tirs-defensifs-contre-le-loup

FOREST-SAINT-JULIEN

Le maire autorise les tirs défensifs contre le loup

Vendredi, le maire de Forest-saint-Julien, a pris un arrêté autorisant le tir sur le loup dans sa commune. « Je voulais donner les moyens aux éleveurs de se défendre. Je ne suis pas pour l’éradication du loup,

mais l’idée c’est qu’il comprenne qu’il ne peut pas aller partout », explique Fabrice Borel, le maire. Ses motivations ? L’augmentation des attaques et les réponses « inefficaces de l’Etat ». Le déclencheur,

pour l’édile, a été la dernière attaque subie par deux éleveurs sur sa commune, le 30 juin, qui avaient perdu cinq brebis et avaient dû en euthanasier deux autres. Dans son arrêté, il a fixé un cadre strict, « le

tireur doit être titulaire d’un permis de chasse et être éleveur exploitant », par ailleurs, le tir devra se faire « dans un rayon de 200 m à proximité des troupeaux et des habitations ».

Trois maires haut-alpins, dont Christian Hubaud, maire de Pellautier, avaient été pointés du doigt pour avoir pris des arrêtés similaires, jugés illégaux par la préfecture.

« Je l’ai déposé vendredi en préfecture, depuis je n’ai pas eu de nouvelles. Quoi qu’il en soit je prends mes responsabilités, s’il faut aller en justice, on ira jusqu’au bout », lâche l’édile, déterminé.

Par S.B. | Publié le 28/07/2015 à 15:42 Vu 2343 fois


Et les passions ?

Dans tout cela ce qui m'étonne ce sont les réactions passionnelles et très naïves de certains dès qu'on touche au loup. Un peu comme s'il était sacré ou divin.

Exemples :

Fiffix28.07.2015 | 21h20
Illégal et point barre ! et ceux qui en descendront un , auront à faire avec la justice ! Non mais oh? tu gènes et je t'élimines ?ben non et sûrement pas tant que vous ne ferez pas ce qu''il y à faire , d' autre, pour sauvegarder vos biens et laisser vivre les autres ! Trop facile !

Ce commentateur oublie que les éleveurs mènent une vie difficile et laborieuse, qu'ils participent à l'entretien des alpages, et que le maintien du loup coûte au contribuable. Nous sommes tous imposés (donc contribuables) puisque même les non imposables sur le revenu paient la TVA au moindre achat. Le loup est un luxe...

------------------------------

energetech7428.07.2015 | 20h01
Messieurs les éleveurs, est ce qu un jour vous penserez à prendre des chiens défenseurs de troupeaux? Car en Allemagne, Aurtriche et dans beaucoup d autres pays ils vivent avec le loup depuis 20 ans, et ils ont compris que seul ce genre de mesures peuvent vous permettre de cohabiter ;). Mais peut être que si il n y a plus d attaques, vous ne toucherez plus de subventions....

Ce commentateur oublie que les chiens de défense Pâtou posent de graves problèmes aux randonneurs qui participent eux-aussi à la vie économique des villages de montagne (le tourisme). Il oublie également que l'achat d'un pâtou bénéficie de subventions payés par les contribuables, il oublie que les moutons décimés coûtent aussi au contribuable.
Le loup coute de 10 à 12 millions d'euros par an. Mais il rapporte aussi en attrait touristique (fantasme de la nature sauvage, avec sa biodiversité d'origine, etc. bla, bla...). Quel bilan ? Nul ne le sait vraiment.

Combien pour le chien de défense ?

L’état rembourse 80% des dépenses pour l’achat et la stérilisation, et donne une subvention de 815 euros par an et par chien pour l’entretien. Comme nous l’avons vu, un chien de cette taille mange en croquette entre 1100 et 1600 euros par an, le forfait alloué par l’état couvre donc la moitié des dépenses en nourriture. L’éleveur doit prendre en charge les vaccins, la prévention
contre les ectoparasites et les vermifugations dans le cas d’un chien en bonne santé. http://theses.vet-alfort.fr/telecharger.php?id=1666 (Thèse vétérinaire présentée en 2013 par Jennifer, Caroline CONESSA.


Loi : Ça vient doucement

Dans un arrêté du 30 juin 2015, le gouvernement fixe à 36 le nombre de loups qui pourront être abattus cette année dans le cadre de la protection des troupeaux, contre 24 auparavant. Les conditions pour autoriser les tirs ont par ailleurs été assouplies.


Excédés par les attaques de loups, les éleveurs séquestrent le président du parc de la Vanoise

Le Monde.fr avec AFP | 02.09.2015 à 12h05 • Mis à jour le 02.09.2015 à 12h37

En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/planete/article/2015/09/02/excedes-par-les-attaques-de-loups-les-eleveurs-retiennent-le-president-du-parc-de-la-vanoise_4743434_3244.html#9Ty0LmF1q5CzJYSL.99

 

2016

Les partisans du loup se rebiffent :

Publié le 16/01/2016 à 16:48

ENVIRONNEMENT

Plus de 2000 personnes pour une manif pro-loup à Lyon

http://www.leprogres.fr/lyon/2016/01/16/les-defenseurs-du-loup-manifestent-place-bellecour

 Allain Bougrain Dubourg et Paul Watson étaient présents à la manifestation. Photo AFP Clic pour agrandir

Allain Bougrain Dubourg et Paul Watson étaient présents à la manifestation. Photo AF

Entre 2300 et 2500 personnes ont manifesté ce samedi place Bellecour à Lyon pour s'opposer à la chasse aux loups alors que 36 prélèvements (des autorisations d’abattage) ont été accordés cette année en France.

Entre 2300 et 2500 personnes ont manifesté ce samedi place Bellecour à Lyon pour s'opposer à la chasse aux loups alors que 36 prélèvements (des autorisations d’abattage) ont été accordés cette année en France, comme le relatent nos confrères du Progrès. Pas moins de 33 associations de défense de l'environnement participent à ce mouvement et plusieurs personnalités sont présentes comme Paul Watson, fondateur de Sea Shepherd, Allain Bougrain Dubourg, président de la LPO (Ligue pour la Protection des Oiseaux), ou encore Fabrice Nicolino, journaliste à Charlie Hebdo.


SAINT COLOMBAN DES VILLARDS

Juin 2016

40 agneaux et brebis tués par le loup

Le Dauphiné Libéré Maurienne, sur Facebook, publié le Publié le 16/06/2016

ledauphine.com/savoie/2016/06/16/40-agneaux-et-brebis-tues-par-le-loup (lien Internet ne répond plus en 2017)

Un carnage


Saint Sorlin d'Arves en 2015-2016

Qu'est-ce qui fait vivre principalement Saint Sorlin ? le tourisme en hiver et en été. Ce tourisme a besoin de surfaces en herbe entretenues, donc broutées (moins d'avalanches et plaisir des randonneurs l'été). Les éleveurs contribuent à l'entretien de la nature, c'est tout simple.
"le culte du tout sauvage" nous conduit vers une société dans laquelle tout est planifié pour servir des lobbys dont les buts sont plus obscurs que la perte des savoir faire ancestraux et les traditions de nos ancêtres ruraux.
Nos arrières grands-parents ce sont battus pour éradiquer les loups et les ours, dont la cohabitation posait des problèmes dans nos montagnes. Des doctrinaires modernes, en mal d'idéologie, aspirent à maintenir le loup. Ainsi dans quelques années l'agriculture de montagne et surtout d'alpage va disparaître...

La biodiversité ? OK mais pas à n'importe quel prix, et, d'abord, priorité à la vie correcte des humains, y compris bien entendu les ruraux, qui sont les continuateurs de nos ancêtres.


Vendredi 15 juillet 2016

http://www.agrapresse.fr/maintien-du-loup-un-co-t-pour-le-pays-pass-de-1-21-m-en-11-ans-selon-la-fnsea-art423574-2488.html?Itemid=342

Maintien du loup : un coût, pour le pays, passé de 1 à 21 M€ en 11 ans, selon la FNSEA

« Entre 2004 et 2015, ce que coûte le loup financièrement au pays est passé d’un million à 21 millions d’euros », évalue la FNSEA dans un communiqué du 13 juillet. Ce dernier fait suite à une attaque de loup dans les Hautes-Alpes, qui « a provoqué la mort de 60 brebis ». La FNSEA chiffre le nombre d’attaques de loups en France en 2015 à « pas moins de 2 473 » et « sur les 6 derniers mois, malgré de nouvelles mesures, pas moins de 686 attaques ». « Combien faudra-t-il d’attaques pour que l’on change les règles et que la peur change de camp ? », s’interroge la FNSEA qui « demande aux parlementaires de toutes les montagnes de France et aux autres de monter au front ».

Emilie DURAND


Janvier 2017 à Couchevel

Des loups massacrent un chevreuil

Publié le 28.01.2017

http://www.20minutes.fr/lyon/2004363-20170128-savoie-loups-massacrent-chevreuil-piste-ski-courchevel
http://www.ledauphine.com/savoie/2017/01/27/des-loups-sur-les-pistes-de-courchevel


Que serait Saint Sorlin sans l'émergence de l'industrie du tourisme et surtout du ski ?

Sans les milliers de touristes d'hiver et d'été ? Pour savoir, iIl suffit d'aller voir les villages abandonnés qui existent en Tarentaise ou en Maurienne. Nous aussi, les humains, nous sommes des animaux (hé oui! homo sapiens est de la famille des primates) alors commençons par protéger nos semblables qui veulent vivre.


mis à jour : Le 11 Juillet 2014 sur une rédaction de 2007. MAJ 22 Juillet 2015 (Mobile Friendly) Ajout 27 Juillet 2015 + 2 Sept 2015 +le 17 Janvier 2016;